Pastelitos

image_pdfimage_print

PASTELITOS

Avec cette recette je m’associe une nouvelle fois à la belle initiative de mon amie Sophie. Et pour cause, on fête aujourd’hui une fête nationale très importante d’Argentine, mon pays natal. 

logo-cuisiner-pour-la-paix-400-600

La « Révolution de Mai » comprend un ensemble d’événements qui ont eu lieu entre le 18 et le 25 mai 1810 à Buenos Aires, capitale de la Vice-royauté du Río de la Plata. Ce vice-royaume était une colonie de l’Espagne qui comprenait l’Argentine, la Bolivie, le Paraguay et l’Uruguay. Cette révolution connue aussi comme « Semana de Mayo » (La Semaine de Mai) est très souvent confondue avec la fête de l’indépendance de l’Argentine. En réalité cette Révolution de Mai, a provoqué l’éviction du dernier vice-roi espagnol, Baltasar Hidalgo de Cisneros et a établi, le 25 mai, le premier gouvernement local, appelé Première Junte, qui a elle, hélas, continué à gouverner au nom du roi espagnol déposé Ferdinand VII pendant 6 ans. La déclaration de l’indépendance de l’Argentine a été prononcée le 9 juillet 1816 lors du Congrès de Tucumán. 

A l’époque coloniale les familles modestes préparaient souvent des spécialités qu’elles vendaient dans les rues.Très tôt le matin on entendait les vendeurs ambulants qui offraient, en criant, différents produits : de l’eau (aguatero), des pastelitos, des empanadas. 

img508img5154d9ba7f398301_400_!

Les pastelitos sont devenus au fil du temps le dessert traditionnel que l’on prépare pour les fêtes nationales. Il font partie du folklore national du pays au même titre que les célèbres empanadas. On les consomme toute l’année surtout comme accompagnement du maté.  Bien que le pastelito traditionnel soit fourré de confiture de coing (dulce de membrillo), il en existe aussi à la confiture de patate douce (dulce de batata) et même au dulce de leche (confiture de lait). La cuisine de Mai, comme l’on dit là-bas est riche en empanadas, pastelitos, Locros (ragoût traditionnel) Carbonada criolla (ragoût aigre-doux), pour ne citer que quelques spécialités.  Lire la suite de « Pastelitos »

Tarte Tatin aux Endives, Miel et Bleu d’Auvergne

image_pdfimage_print

tarte1

Cette tarte est très simple à faire et la saveur sucré-salé qu’apportent le miel et la moutarde d’érable se marient parfaitement bien avec le Bleu d’Auvergne. Essayez cette recette simple et à la fois raffinée ! Avec cette recette je participe au concours organisé par Céline du blog Une abeille en cuisine  qui m’a gentiment invitée à l’occasion du premier anniversaire de son blog. Pour savoir plus sur ce concours click sur ce lien 

zoom2

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur l’origine de la tarte tatin traditionnelle c’est par ici. Lire la suite de « Tarte Tatin aux Endives, Miel et Bleu d’Auvergne »

Lefse (Pain norvégien)

image_pdfimage_print

Lefse-11

Aujourd’hui nous saluons les habitants de la Norvège, car c’est leur fête nationale et par la même occasion je m’associe encore une fois à la belle initiative de ma très chère amie Sophie du blog La tendresse en cuisine et son tour solidaire « Cuisiner pour la Paix ». Normalement faire des Lefse demande  un matériel spécial (une sorte de crêpière, un linge…), mais nous essaierons de les faire avec les moyens du bord. Il s’agit d’une une galette fine et souple que l’on peut déguster en version salée (saumon fumé, aneth, oignons rouges, crème fraîche) ou en version sucrée, la traditionnelle au beurre fondu, sucre et caramel à la cannelle et cardamome. Elles se mangent aussi nature.

Lefse-12

Faire cette recette me procure un grand plaisir car j’adore les pays scandinaves et je rêve d’y aller, surtout en Suède, car quand j’habitais en Argentine j’avais un amoureux qui avait vécu là-bas et alors il me racontait tellement de choses que j’ai commencé à m’intéresser aux pays nordiques. Et ce n’est pas étonnant car j’adore le froid et la neige ! Bon, allons voir la recette… Lire la suite de « Lefse (Pain norvégien) »

Le Quibebe, Quiveve ou Kibebe

image_pdfimage_print

supergratin

 

Le quibebe est un plat simple dont plusieurs pays se disputent la paternité, notamment le Paraguay. C’est une préparation qui est à mi-chemin entre une soupe bien épaisse et une purée. Sa consommation est très répandue dans le nord de l’Argentine et le sud du Paraguay. Ce plat trouve ses racines dans la gastronomie des peuples autochtones indiens du Paraguay, les guaraníes. J’ai choisi de publier cette recette parce qu’aujourd’hui c’est la fête nationale du Paraguay, un pays que j’aime beaucoup car ses habitants sont très chaleureux et en plus j’ai des amies ayant ces origines. Je m’associe encore une fois à l’initiative de mon amie Sophie du blog La Tendresse en cuisine qui nous propose de faire un tour du monde solidaire pour saluer les habitants de différents pays du globe le jour de leur fête nationale. Cuisiner pour la paix .

zoom interior

Lire la suite de « Le Quibebe, Quiveve ou Kibebe »

Falafel: le snack favori des israéliens (sandwich)

image_pdfimage_print

 

IMG_2777

Aujourd’hui c’est la fête nationale d’Israel, un pays qui me tient à coeur pour plusieurs raisons. C’est le berceau du peuple juif, « la terre promise ». Mais c’est aussi le berceau du christianisme, ma religion. Au delà des questions religieuses et politiques, Israel est un pays que j’affectionne dans mon coeur et les gens sont si vivants et accueillants!

Alors j’ai voulu m’associer à l’initiative de ma très chère amie Sophie du blog La Tendresse en Cuisine a eu l’idée de faire un tour du monde solidaire à travers la cuisine. Je parle bien sûr de Cuisiner pour la Paix. Pour vous expliquer ce que c’est « Cuisiner pour la Paix » rien de mieux que de vous transcrire les mots de Sophie « est une main tendue vers les habitants des autres pays du monde comme un salut amical, il s’agit de faire une recette de chez eux le jour de leur fête nationale. Il n’y a pas d’autre considération que leur humanité dans ce geste. »

Alors, voici ma participation gourmande!

Falafel est le nom de boulettes faites à base de pois chiches ou de fève, très populaires au Moyen Orient. C’est aussi le nom du sandwich national israélien qui consiste à garnir un pain pita avec les boulettes falafel et des salades et sauces variées.

IMG_2780

Ce sont, pourrait-on dire, « les boulettes de la discorde » car arabes et juifs s’en disputent la paternité! Mais au-delà de la controverse, ce qui est sûr est que le falafel est un plat succulent, naturellement végétarien et peu onéreux. Si vous voulez déguster les meilleurs falafels de Paris, allez faire un tour à la rue des Rosiers, vous y trouverez une toute petite boutique « L’As du fafafel », dont on parle même à New York!

 

Lire la suite de « Falafel: le snack favori des israéliens (sandwich) »

Pâtisseries Traditionnelles Argentines (Colaciones Cordobesas)

image_pdfimage_print

IMG_2697

 

Ces pâtisseries sont typiques de la région du centre-nord argentin.

Córdoba est la deuxième plus grande ville du pays. C’est une ville universitaire et très touristique. Les colaciones ont la même origine que les célèbres alfajores, ces pâtisseries dont j’ai déjà publié certaines recettes.

On les prépare de façon artisanale et elles sont vendues dans des magasins de produits régionaux et aussi dans la rue.

Lire la suite de « Pâtisseries Traditionnelles Argentines (Colaciones Cordobesas) »