/Les Piñiucatas de Tante Pocha

Les Piñiucatas de Tante Pocha

Print Friendly, PDF & Email

Voici une spécialité sicilienne dont l’origine remonte, selon les historiens de la gastronomie, au début de l’ère chrétienne.

Aujourd’hui je reviens avec cette recette italienne car  le 2 juin l’Italie fête la naissance de la République. Je m’associe encore une fois à la belle initiative de mon amie Sophie du blog La tendresse en cuisine  et son tour solidaire « Cuisiner pour la Paix ».

logo-cuisiner-pour-la-paix-400-600

Je suis très contente d’accompagner Sophie car il y a quelques jours j’ai publié une recette de  Pastelitos pour fêter la Révolution de Mai de mon pays de naissance, l’Argentine et aujourd’hui c’est le tour de l’Italie, le pays dont sont originaires les familles de mes deux parents!

Mais c’est quoi les Piñiucatas? Il s’agit de petites bouchées de pâte que l’on fait frire pour ensuite les baigner d’une sorte de sirop de miel. Cette recette me vient d’une femme de ma ville natale, tante Pocha, comme l’appellent les membres de sa famille, spécialiste de la cuisine sicilienne, île dont elle et sa famille sont originaires. Elle était mon professeur d’histoire au lycée en plus d’être la tante de mon fiancé Dany! Et non, elle ne m’a jamais fait cadeau d’aucun privilège. Pas besoin, j’étais une élève studieuse !

J’ai donc demandé à son neveu c’est à dire, mon « ex »,si elle pouvait partager avec moi certaines de ses recettes et celle-ci en est une. Elle l’a héritée de sa mère Antonia, née à Troina en Sicile.

Je l’ai faite en diminuant les quantités car notre famille est moins nombreuse que celle de Pocha et le résultat est toujours excellent. J’ai aussi préféré frire les bouts de pâte dans un mélange d’huile pour friture et d’huile d’olive, plutôt que dans du saindoux comme le veut la recette originale, afin d’alléger un peu calories et cholestérol.

220g de farine

120g de sucre

30g de beurre fondu

2 œufs de poules en plein air

1 petit ver environ de Marsala (ou un vermouth italien)

De l’huile de friture et d’olive pour frire ou du saindoux

150 g de miel

pinucatas2

Mélangez la farine et le beurre en émiettant pour bien intégrer, incorporez les œufs, le sucre et le vin afin de bien intégrer tous les ingrédients.

IMG_5141

Roulez la pâte pour former des cylindres et taillez en morceaux comme si vous étiez en train de faire des gnocchis.

pinucatas3

Faites frire dans le mélange d’huiles bien chaud (ou dans du saindoux chaud), jusqu’à ce que les bouts de pâte soient dorés (pas trop).

Déposez les petits morceaux de pâte frits sur du papier absorbent pour éliminer l’excédant d’huile.

Diluez une bonne quantité de miel dans une casserole avec un peu d’eau afin d’obtenir un sirop et passez-y les beignets ou versez ce sirop dessus.

IMG_5148 IMG_5150

POUR LA PETITE HISTOIRE…

Cette douceur sicilienne est connue sous la dénomination de Pignulata ou Pignolata. Le nom Piñiucata est sûrement une sorte d’adaptation ou d’hispanisme. Cette transformation provient sans doute du fait que « gn » en italien se prononce « eñe » (ñ) en espagnol

VARIANTES

En Sicile, ces beignets sont présentés saupoudrés d’amandes effilées ou de zestes de citron et montés en forme de pyramides.

pinucatas5




Plus de recettes !