/Knaidlach de Anna Kerbel

Knaidlach de Anna Kerbel

Print Friendly, PDF & Email
Voici une recette tirée de mon livre Les pâtes du monde “maison” (Anagramme Editions). La photo a été réalisée par Elias Badman.

Ce sont de petites boulettes de pain azyme d’origine polonaise très  appréciées dans la gastronomie juive ashkénaze, elles se servent dans un bouillon de poulet et de légumes.

J’ai choisi d’inclure cette recette parce que, tout en étant simple, elle est pleine de vertus pour la santé. Mon mari me raconte avec nostalgie que sa mère Anna préparait ce plat pour son père, les dimanches soir.

Vous pouvez bien sûr utiliser des bouillons cubes (ceux que proposent les boutiques bio sont savoureux et sans glutamate, ni conservateurs ajoutés). Mais si vous avez le temps, laissez les bouillons cubes dans leur rayon et prenez à la place des légumes bio frais. Rien ne remplace un bouillon fait maison.

Pour la pâte

4 œufs
2 c. à soupe de graisse de canard (ou 20 cl d’huile de tournesol)
400 g de farine de matza (selon les préceptes de la religion juive, c’est une farine élaborée  avec du blé, de l’orge, de l’avoine, du seigle ou de l’épeautre. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux)
15 cl de bouillon
1 c. à soupe de persil haché
Sel et poivre

 

Pour le bouillon de volaille maison

1 poule bridée

2 carottes
1 oignon piqué d’un clou de girofle
2 poireaux
3 branches de céleri
1 bouquet garni
2 l d’eau
Du gros sel

 

Préparation du bouillon (si vous voulez le faire maison)

Épluchez et lavez tous les légumes.

Coupez les poireaux en deux dans la longueur pour les laver et éliminer le résidu de terre.

Préparez votre bouquet garni, en disposant sur une feuille de vert de poireau, une brindille de thym, des feuilles de céleri, une feuille de laurier, quelques brins de persil. Repliez la feuille de poireau sur les herbes aromatiques et ficelez-la solidement. Ensuite, coupez chaque extrémité.

Dans une grande casserole, versez l’eau, ajoutez les carottes, les branches de céleri, les poireaux, le bouquet garni et l’oignon piqué du clou de girofle. Incorporez la poule. Salez.

Faites chauffer jusqu’à ébullition et écumez de temps en temps. Laissez cuire au moins 1 bonne heure à petit feu. Otez la poule, passez le bouillon au chinois. Si vous voulez un bouillon léger (laissez refroidir et dégraissez en enlevant la couche qui se forme dans la superficie).

La poule et les légumes pourront vous servir pour préparer d’autres plat (veloutés, salades de poule, etc.)

Pour les Knaidlach

Battez ensemble les œufs, l’huile (ou la graisse de canard), le sel et le poivre et finalement ajoutez la farine de matza peu à peu, de façon à obtenir un mélange ni trop sec ni trop liquide. Pour ceci, incorporez doucement le bouillon, travaillez un peu la pâte et laissez-la reposer pendant 45 minutes au réfrigérateur.

Faites des petites boulettes de 2 cm de diamètre avec la pâte (en vous humectant les mains) et posez-les délicatement dans le bouillon. Laissez mijoter pendant au moins 20 minutes. Servez tout de suite.

Un petit plus?

Vous pouvez préparer à l’avance ce plat. Pour ceci, vous réchauffez uniquement le bouillon de poule et, au moment de servir chaque assiette, vous y ajoutez les boulettes.

Saupoudrez de persil haché chaque assiette.




Plus de recettes !