Pascualina Tourte épinards Pâques11
Alimentation et Religion,  Cuisine du Monde,  Tartes, Quiches, Tourtes,  Végétarien

Tourte Pascaline

Recette de Carême italo-argentine

Une tourte d’origine italienne

La torta pasqualina, tourte pascaline, (en ligurien pasqualinn) et devenue « pascualina », en espagnol rioplatense) est un plat argentin et uruguayen importée par les immigrants italiens lors de la grande vague d’immigration du début du 20° siècle.

Elle fait désormais partie du patrimoine culinaire de ces deux pays au même titre que les empanadas ou les milanesas!

C’est un plat typique de la tradition culinaire du Ligure, qui ne peut être absent du menu de Pâques. Elle est généralement farcie d’épinards ou de blettes, de ricotta et d’œufs. Le tout enfermé dans de fines feuilles de pâte.

La pascualina a des origines très anciennes, car elle était déjà connue en 1400 comme un plat lié au symbolisme de Pâques non seulement pour la présence d’œufs mais aussi parce que la recette à l’époque était composée de 33 feuilles de pâte en référence à l’âge de Jésus.

La version moderne a été simplifiée et elle est préparée avec 4 ou même 8 feuilles de pâte, comme la recette que je vous présente aujourd’hui, celle que je faisais en Argentine.

Comme elle ne contient pas de viande, elle est souvent préparée pendant la période de privation du carême mais elle se déguste toute l’année, et pas seulement à Pâques.

Pour 8/10 portions

Pour la pâte

500g de farine T45

2 c. à s. d’huile d’olive

1 c. à c. de sel

 

 

 

 

 

 

 

Pour la farce

500g d’épinards cuits et essorés

1 c. à s. d’huile

1 gousse d’ail

300g de ricotta

4 c. à s. de lait

50g de beurre fondu

5 oeufs fermiers

2 c. à s. de fromage râpé (parmesan, grana padano)

1 c. à s. de farine

1 c. à s. de persil haché

Sel et poivre

Faites la pâte

1 Dans un bol mélangez la farine et le sel, faites un puits au centre.

Versez-y l’huile d’olive et un peu d’eau pour former une pâte pas très humide.

Formez-en une boule et divisez-le en 8 morceaux.

Laissez reposer 20 min couvert d’un torchon.

2 Etalez chaque morceau de pâte sur un plan de travail légèrement fariné à l’aide

d’un rouleau à pâtisserie, en forme circulaire pour avoir une fine épaisseur.

Préparez la farce

1 Faites revenir les épinards cuits dans un filet d’huile, ajoutez l’ail haché et le

persil.

Après environ 5 minutes de cuisson, retirez du feu et assaisonnez de sel , poivre

et fromage râpé.

2 Dans un bol mélangez la ricotta avec la farine et le lait. Salez et poivrez.

3 Préchauffez votre four à 180°C (th. 6).

Beurrez un moule à charnière et placez au fond un disque de pâte, badigeonnez-la

d’un peu d’huile d’olive en vous aidant d’un pinceau de cuisine, posez dessus un

autre disque de pâte.

Répétez cette opération jusqu’à avoir mis 4 disques de pâte.

4 Versez la préparation aux épinards et par dessus celle de la ricotta.

Faites 5 puits avec le dos d’une cuillère, versez un peu de beurre fondu dans

chaque puits et  cassez un oeuf dessus.

Salez.

5 Couvrez avec un disque de pâte badigeonné d’huile d’olive, ensuite un autre en

répétant l’opération jusqu’à épuisement des disques de pâte (4 restants).

Rabattez l’excédant de pâte vers l’intérieur pour seller.

Piquez la pâte avec une fourchette et enfournez pendant environ 45 minutes.

La pascualina se déguste tiède ou froide, elle est délicieuse et pas besoin de

sacrifier un agneau pour fêter Pâques!

Print Friendly, PDF & Email

6 Comments

  • Kilomètre-0

    J’en ai fait une qui ressemblait effectivement dans sa version italienne, enfin sans les 33 feuilles. Tu as intérêt à les faire fines, sinon comme on dit dans ma campagne, c’est étouffe chrétien, un comble pour une recette pascale hein ?
    Super cette idée de faire, comme Marion, une séquence avec des recettes de Carême 🙂 Gros bisous

    • Patricia Gemelli

      Tu as fait la version de 33 feuilles? Bravo!! Pour moi cette version plus simple est vraiment délicieuse! J’ai un magique souvenir de cette “pascualina” réalisée par ma tante Anita elle aussi italienne mais je ne pourrais pas la raconter ici? Un jour peut être si la pandémie nous permet de nous voir et de partager un bon repas entre amis, je te raconterai! Bisoussss à vous 2.

  • Anonyme

    Je ne peux qu’aimer. J’en ai fait une italienne qui ressemblait bcp, enfin sans les 33 feuilles. Hey, tu as intérêt à faire des feuilles fines, sinon, ici on dirait que c’est “étouffe chrétien”, le comble le jour de Pâques quand même. Je vois que tu fais comme Marion, une séquence Carême, c’est chouette comme idée de mettre en avant des plats minimalistes ou bien de saison. Gros bisous 🙂

  • Vélaska

    Géniale ! Merci beaucoup Patricia pour cette recette pour le Careme. Vous avez raison pas besoin de sacrifier d’agneau pour Pâques. Une recette de plus pour mon classeur de recettes de cuisine religieuses. Pour l’agneau ce sera un gâteau en guise de dessert il sera en forme d’agneau. Il faudra juste que je trouve le moule en forme d’agneau.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Verified by MonsterInsights